Les feuilles fanées de l’arbre à monnaie

« Après les Etats-Unis, les marchés s’inquiètent d’un ralentissement de la croissance en Europe malgré de bonnes statistiques récentes en Allemagne. C’est toutefois la conjoncture américaine qui a fait plonger les Bourses du Vieux Continent hier. Elles ont nettement marqué le pas après l’annonce aux Etats-Unis d’un effondrement des ventes de logements anciens en juillet. »