Sarkozine préside le cancer de la prostate

Trois chercheurs de l’université d’Ann Arbor dans le Michigan ont découvert une substance, la sarcosine, facilement dosable dans l’urine, qui permet de distinguer chez l’homme une simple hypertrophie de la prostate, d’un cancer localisé ou métastatique de cet organe. (La revue scientifique britannique Nature)

La sarcosine, qui provient du métabolisme d’un acide aminé, la glycine, est trouvée en concentrations de plus en plus importantes au fil de la progression du cancer de la prostate, et de la survenue de métastases.

Il n’y a pas que les pesticides qui sont responsables du cancer de la prostate.
Question : est-il un pesticide déguisé ? Il y a bien les concombre masqués

Mon Sans Toi