Bonjour tout le monde !

Tout le monde est persuadé que la planète se meut suivant une trajectoire linéaire. Les gens qui sont à gauche, le reste et ceux de droite n’ont pas l’intention d’y bouger. Tout ce petit monde suit la trajectoire droite. Sans se dédire.

Patatras ! La ligne se rompt dans un claquement brutal et bref. Chacun des deux bouts se boudinent.  Des « anglaises » prises au piège du fer à cheveux chauffant.
Tout le monde devient personne.

Alors qui a brisé la ligne ?
Qui nous fait croire que c’est la fatalité, la maitresse chaos, celle qui a dessiné depuis la nuit des temps les voies sur lesquelles l’humain fera son voyage jusqu’à sa mort décidée ?
La main invisible qui doit réguler ou la main de dieu qui doit ordonner ?

Des alchimistes « traders », dans l’arrogance et le cynisme, ont inventé des mécanismes financiers virtuels hyper-sophistiqués.
« Je vends quelque chose que je n’ai pas et je le rachète quelques temps plus tard à moitié prix. C’est simple ! Non ! ». Money is great !

Dans un passé proche, les jeux d’argent et de spéculation se faisaient entre gens du monde.
Une fois que le tour des propriétaires fut effectué, pourquoi ne pas intéresser à Monsieur « Tout le monde » ?
Aller chercher du nouvel argent, bien frais.
Comme au Casino, la bourse joue le jeu. De l’argent pas cher. Un fond de pension qui peut rapporter gros. Un subprime pour devenir propriétaire « tout de suite », des « obligations financières » pour gagner dix fois la mise.
Un matin la banque a sauté. Pfff !!!!
Panique. Les pompiers sont appelés.
Qui paye pour renflouer les caisses vidés par la spéculation.

Ceux là même qui viennent de perdre leurs économies, leurs retraites, leurs maisons et … peut être leurs emplois. Il s’appelle Monsieur Tout Le Monde.

« Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps.
Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps.
Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps
. »
(Abraham Lincoln)