Journalisme sur le Web : « augmenté », fact checking, datajournalisme ?

« Évolutions des pratiques journalistiques sur Internet : journalisme « augmenté », data journalism et journalisme hacker ». Entretien  Jean-Marc Manach (Owni.fr) réalisé par Yannick Estienne, chercheur en Sciences de l’information et de la communication, ESJ-Lille/Geriico

Le Web est une base de données sans fin. « De plus en plus de journalistes commencent à partir à la pioche et à faire de l’investigation dans les données. » explique Jean-Marc Manach. Il ajoute que « de plus en plus de rédactions mettent en place des cellules où les journalistes travaillent avec des développeurs et avec des graphistes. Ils œuvrent à créer quelque chose de différent, ce qu’on pourrait appeler des « articles augmentés ». Il ne s’agit pas de reportages, ni de web documentaires. Ce n’est pas uniquement du logiciel, ni uniquement de l’infographie. C’est au croisement de ces formats et métiers-là. ».

Le fact checking aura-t-il un rôle dans la présidentielle ?

Sans fact-checking, les journalistes seraient-ils de simples relais de communication ? publié le 31/01/2012 par Claire Wehrung – Social Media Club France. Invité à l’occasion de la conférence du Social Media Club le 23 janvier sur le rôle du fact-checking dans la présidentielle, Christophe Deloire, Directeur du Centre de Formation des Journalistes, revient dans une vidéo sur les principaux points de son intervention.

#HackThePress2: la joyeuse bataille de données, publié 27/01/2012 par Ziad Maalouf (Atelier RFI). Le 11 janvier dernier, la cantine numérique accueillait la deuxième édition de Hack The Press, la bataille de data journalisme initiée par Owni.fr. Reportage audio et quelques images dans ce billet. Cette seconde édition était organisée par Silicon Maniacs, Owni, La Cantine, Regards Citoyens et Epitech, avec le soutien de La Netscouade.

Les Data en forme, publié le 23/01/2012 par Paule d’AthaOwni.fr. « Data en forme », florilège de la veille des journalistes de données d’OWNI, donne l’occasion de comprendre ce « que les données permettent d’aborder des thèmes difficiles et des sujets sérieux ». Cette semaine au programme : philo, décolonisation, forêt…