La DCRI censure de Wikipédia et déclenche l’effet Streisand.

Depuis samedi 6 avril, la page Wikipédia qui présente l’antenne militaire de Pierre-sur-Hauteest la plus consultée du site en France. LaDirection centrale du renseignement intérieur (DCRI) avait fait supprimer « sous la menace »cet article de l’encyclopédie collaborative en ligne, jugeant qu’il portait atteinte au secret de la défense nationale. Résultat : immédiatement après la suppression, la page est remise en ligne par des contributeurs du site hors de France, qui l’ont complétée et traduite en plusieurs langues.

Il n’y a qu’à Job, le village du Puy-de-Dôme qui accueille la station, qu’on n’en parle pas.

Lundi 8 avril, Christophe Henner, invité de France 3 Auvergne explique que « les informations contenues dans l’article sont sorties d’un reportage vidéo dans lequel sont interrogés des officiers de l’armée ».

Comment devenir la risée du monde entier ? Demandez à la DCRI !

Ce phénomène Web s’appelle « l’effet Streisand » ou comment attirer l’attention sur une information en essayant de l’interdire.

Lire. La DCRI, Beyoncé, Tom Cruise: tous victimes de l’effet Streisand (@inrocks).

Pour conclure. Le Syndicat des commissaires de la police nationale profite de l’affaire DCRI/Wikipedia pour demander le filtrage d’accès aux pages problématiques. Voilà un excellent moyen d’amplifier l’effet Streisand.

Légende image : Barbra Streisand, le 11 septembre 1995, lors de la cérémonie des Emmy Awards à Pasadena, en Californie (Etats-Unis).