Attentats de Boston. Police, médias, Internet et Crowdsourcing.

– Les attentats de Boston, une nouvelle étape dans l’histoire de l’info en ligne par Alice Antheaume(@alicanth). Les explosions de Boston, survenues à l’arrivée du marathon le lundi 15 avril 2013, ont constitué un moment historique dans l’histoire de l’information en ligne. L’audience s’est trouvée baignée, comme les journalistes, dans la grande marmite des informations contradictoires et a peiné à savoir ce qui était vrai ou faux. Il est temps désormais d’œuvrer à la traçabilité des erreurs. Lire la suite.

– Boston, tournant pour le journalisme numérique. Par Laure Nouraout, journaliste à New York. « Samedi 20 avril, salle de conférence du New York Times. Après une semaine de breaking news intensive, le Social Media Summit, organisé par le NYT et la BBC Journalism School prend une journée pour réfléchir à la relation entre journalisme et médias sociaux, et plus largement sur le futur du journalisme. » Lire la suite.

Lire aussi :
– Attentats de Boston, une traque en temps réel sans précédent. Publié par @Telerama.
– Reddit, Twitter et l’info : gueule de bois après les attentats de Boston. Publié par @Rue89.
– Désinformation, manipulations… le public est-il son propre bourreau ? Publié par @cyceron.

Crédit image. Flickr/CC/thebudman623

Gideon Lichfield résume la situation sur Mashable : «Lorsqu’une grosse actualité remplit l’arène de spectateurs, le concours pour captiver l’audience devient frénétique parce que nous savons tous que le temps d’attention du spectateur est court, mais que la récompense est énorme ».

La part sombre du crowdsourcing(*). Les deux sites communautaires Reddit et4Chan aux Etats-Unis ont permis aux internautes de se lancer dans une traque numérique. Elle a débouché sur la diffusion du nom du second suspect, Sunil Tripathi, étudiant de l’université Brown de Boston, disparu depuis un mois. Sauf que celui-ci n’avait rien à voir avec les attentats comme on l’a appris dans la journée de vendredi 19 avril. Le lendemain, le directeur général de Reddit, a adressé ses excuses à la famille du suspect injustement identifié par les utilisateurs du site. Ces excès constatés lors de cette « traque participative » posent la question de savoir ce qu’apporte l’opportunité donnée aux internautes de collaborer via le Net à une enquête comme celle sur les attentats qui ont frappé Boston. Malgré ces dérives, Mathew Ingram (@paidContent) estime quand même que#Reddit n’a pas été totalement inutile dans le traitement de l’enquête sur les poseurs de bombes de Boston.

Le magazine américain Wired conclu sur son site : « Il y a une grande différence entre rendre service à la communauté et enquêter sur un crime. […] La transmission des données sera collective. L’enquête ne le sera pas. ».

Sources : @LeNouvelObs@Jean-Stéphane Migot et @konbini.

Spéciale #BostonMarathon avec les liens sauvages du site Méta-Media :- Quand les journalistes et les citoyens couvrent la même histoire (NiemanLab); mais les journalistes pros n’ont pas compris que leur audience était submergée d’infos (Buzzfeed); les «breaking news » sont cassées (Slate); NBC s’en est mieux tirée (Politico); pourquoi cela aide de penser comme un journaliste (PBS); vos éditeurs de réseaux sociaux sont-il en train de détruire votre média ? (TheAwl); cette fois, les médias ont fait partie du sujet d’actu (NewYork Times).- Jon Stewart en a profité pour tailler en pièces CNN (UpWorthy); Murdoch défend le NewYorkPost (Politico); et le NewYorkTimes se félicite d’être resté sage ; Ce que les données permettent de savoir sur un présumé terroriste (QZ.com); Boston / Marathon : carte interactive des deux explosions (NewYork Times).Légende image. Les médias devant la maison de l’oncle des deux suspects, le 19 avril 2013 (photo © Jim Lo Scalzo/MAXPPP).

(*) Crowdsourcing. Externalisation d’une activité, par l’entremise d’un site Web, en faisant appel à la créativité, à l’intelligence et au savoir-faire de la communauté des internautes, pour créer du contenu, développer une idée, résoudre un problème ou réaliser un projet innovant, et ce, à moindre coût.

Boston Police Dept. ‏@Boston_Police. Le 20 avril. « CAPTURED!!! The hunt is over. The search is done. The terror is over. And justice has won. Suspect in custody ».