Manifeste de “XXI” sur autre journalisme

 XXI déclare la guerre au journalisme numérique. Pour fêter son cinquième anniversaire, le mook (*) XXI publie un manifeste pour un autre journalisme. A l’heure où la presse connait une crise sans précédent, les fondateurs de la revue estiment que, pour sortir la tête de l’eau, la presse a besoin « d’accomplir une révolution copernicienne ». (Metro France | le 10/01/2013).

Télérama fait réagir les médias mis en cause dans le manifeste en organisant un débat avec les responsables de Libération, du Monde, de Mediapart, de Slate et du Huffington Post de réagir aux questions qu’il soulève. Pour Serge Michel, directeur adjoint des rédactions du Monde : «. L’excellent blog The Lede du New York Times par exemple, mené simultanément au travail classique des reporters, montre que désormais, pour raconter précisément le réel, arpenter le terrain physique ne suffit plus. Et que le web en lui-même est devenu un terrain. »

Manifeste de #XXI, le point de vue d’un journaliste web (ou pas, d’ailleurs). Dans son blog Nicolas Becquet, journaliste au quotidien économique belge L’Echo, explique que « pour monter à bord d’un journal, alors que la diffusion de la presse écrite ne cesse de baisser et que la tempête souffle sur les certitudes, il faut le vouloir, croire en son métier et son avenir ».

Une presse sans publicité ?

Martin Bernard sur Agoravox pense qu’avec « l’abandon de la pub, le défi est aussi de retrouver de la valeur et de recentrer son attention non sur la quantité de l’information transmise, mais sur sa qualité, son utilité. »

Dans Manifeste XXI, pourquoi ignores-tu le journalisme narratif numérique ? Gilles Donada « en a assez  d’entendre » expliquer « qu’il n’existe pas de modèle économique de la presse sur le numérique » quand celui de « la presse papier n’est aujourd’hui pas plus convainquant ». Il arrive à la conclusion que « chaque projet éditorial doit inventer son propre modèle économique ».

Lire aussi :

Slow Web: On se calme et on boit frais… « Et si, en 2013, on se sortait la tête du guidon? C’est la tendance prônée par un mouvement américain intitulé « Slow Web ». Son ambition? Etre l’antithèse du temps réel en ligne… » (W.I.P | le 17/01/2013)

La presse connaît une crise sans précédent. L’intégrale de notre abécédaire pour la comprendre publié par Télérama.fr du 12/01/2013

(*) Mook est la compression de Magazine et book. C’est un semestriel.

Il n’y aura plus que des réponses. En 1985, Marguerite Duras s’exprimait sur ce que sera l’an 2000. Intervention visionnaire ? Interprétati